Le coaching parental / familial

1

Je réalise ce type de coaching selon les cas avec le couple ou l’un des deux seulement. De plus selon le souhait des parents et la pertinence liée aux enjeux, l’enfant ou l’adolescent pourra être partie prenante dans cet accompagnement.

Les problématiques sont souvent liées à la notion de parentalité, à ce qu’elle signifie en termes de droits et de devoirs, comment la traduire et l’organiser au mieux concrètement dans le quotidien.

En effet, les grandes mutations actuelles de notre société : perte des valeurs traditionnelles et familiales, violences sociales, incertitude croissante face à un avenir sans emploi, bouleversement des statuts et rôles de chacun, apportent de la confusion, génèrent de l’angoisse et multiplient les difficultés au sein du couple et la famille. De plus, la plupart des enfants d’aujourd’hui ne grandissent plus dans un modèle de soumission.
Aussi, déstabilisés et désorientés, de nombreux parents ressentent le besoin d’être accompagnés dans le but d’apporter à leurs enfants :
– les bases d’une construction solide et respectueuse liées à la fixation et au respect de limites,
– les apprentissages et le soutien nécessaires pour réussir pleinement et confiant leur passage au stade adulte,
– de les préparer au mieux pour envisager positivement leur avenir.
Ils se demandent donc comment exercer une autorité juste et constructive. C’est-à-dire une autorité juste et respectueuse de l’enfant et de tous ; une autorité prônant l’encouragement comme facteur essentiel de la réussite ; une autorité valorisant estime et confiance pour que l’enfant puisse s’engager avec curiosité et motivation dans ses apprentissages scolaires et sociaux.

C’est pourquoi, la communication parent-enfant(s) ou parentalité bienveillante est en permanence en filigrane dans un coaching parental ou familial.

Des ateliers sont également réalisés en petit groupe de 4 à 8 personnes pour aborder cette thématique. Ils peuvent être suivis séparément ou en complément d’un coaching.
L’objectif de ces ateliers comme du coaching parental est d’apporter des éclairages et des apprentissages concrets et parfois ludiques pour (re)trouver au quotidien une communication familiale plus agréable alliant respect, confiance et bonne humeur.
Destinés aux parents ou toute personne en charge ou pour partie de l’éducation de l’enfant (grands-parents, nourrice, familier de l’enfant, etc.), les principaux thèmes travaillés au sein de ces ateliers sont les suivants :
• Etre mieux à l’écoute des enfants et de leurs sentiments,
• Obtenir la coopération de l’enfant,
• Amour, Respect et Autorité : ces trois notions sont-elles compatibles ? Quelles alternatives à la punition ?
(le cadre et les règles)
• Encourager l’autonomie de l’enfant,
• Du bon usage du compliment pour développer l’estime et la confiance en soi,
• Aider l’enfant à se débarrasser d’une étiquette négative pour améliorer estime et confiance,
• Comment venir à bout des conflits entre vos enfants ?

A destination plus particulièrement des parents d’adolescents : Comment vivre avec un adolescent ? Composé de plusieurs ateliers  :

• De la découverte de mon rôle de parent d’adolescent et ce qu’est et vit un adolescent,
• Au cadre, à une meilleure écoute et décodage,
• A je fais baisser la pression et je reste en lien,
• A l’estime et la confiance de soi de mon ado pour une autonomie et une indépendance réussie,
• La motivation,
• Quels objectifs je me donne pour mon ado?

Des thèmes plus dans le questionnement et la réflexion vous sont également proposés :

• Quel parent suis-je ? pour quelle autorité ? Suis-je en cohérence avec ce que je souhaite être ou faire ? Ce atelier a pour but de vous aider à découvrir le parent que vous êtes, explorer l’influence de votre éducation personnelle sur votre mode actuel de communication et d’autorité avec vos enfants. Cette prise de conscience permet l’établissement de frontières saines avec chaque membre de la famille et une autorité équilibrée, juste et constructive avec vos enfants.

La Parentalité en quelques mots :

Ce terme, que l’on pourrait estimer récent, était cependant employé par certains psychiatres dès les années 60 avec l’idée que la fonction parentale devait être abordée comme un processus de maturation psychoaffectif. Ce terme va être utilisé dans d’autres champs à partir des années 70 et permet d’ouvrir la notion de parentalité à des situations familiales nouvelles, comme l’homoparentalité ou la beau-parentalité. C’est une évolution importante dans la mesure où elle ne place plus uniquement la parentalité dans une dimension de statut, mais également en référence à la relation entre adulte et enfant et la qualité de celle-ci.
Ainsi, selon une définition donnée en 2004 par le Centre « Recherche en systèmes de santé » de l’Ecole de santé Publique de Huy-Waremme, la parentalité est « l’ensemble des savoir-être et savoir-faire qui se déclinent au fil des situations quotidiennes en paroles, actes, partages, émotions et plaisirs, en reconnaissance de l’enfant, mais également, en autorité, exigence, cohérence et continuité ».
Cette définition décrit l’ampleur et le bonheur de ce à quoi quotidiennement les parents doivent faire face.
L’éducation parentale, quant à elle est l’activité volontaire d’apprentissage de la part de parents qui souhaitent améliorer les interactions nouées avec leur enfant, pour encourager l’émergence de comportements jugés positifs et réduire celle de comportements jugés négatifs. Elle vise à renforcer et améliorer ces compétences.

.
pierres1